X
Gare lacustre / débarcadère Réhabilitation de la gare lacustre et de son environnement, accessibilité et aménagements quai et passerelle.
Accueil / Grands travaux/Projets en cours/Gare lacustre / débarcadère

Gare lacustre / débarcadère

Réhabilitation de la gare lacustre et de son environnement, accessibilité et aménagements quai et passerelle.

Début des travaux le 6 avril 2021

La Ville d’Evian entreprend la réhabilitation de la gare lacustre ainsi que sa liaison aux quais. Ce vaste chantier a été préparé en étroite collaboration avec la compagnie générale de navigation (CGN), l’exploitant.
Construite en 1976, la gare actuelle n’est plus adaptée aux enjeux de transport de demain. Propriété de la Ville, le bâtiment est exploité par la CGN qui prévoit une augmentation de la fréquentation de la gare dans les années à venir. Aussi, cette opération répond à différentes exigences. Il s’agit d’abord d’adapter le bâti pour assurer le débarquement de la future flotte de la CGN (bateau moyen accéléré, BMA). La ligne Évian-Lausanne bénéficiera en effet dès 2022 d’un nouveau bateau de 700 places qui fera sept allers-retours par jour supplémentaires. L’arrivée de ces nouvelles navettes nécessite la démolition partielle du débarcadère et sa reconstruction à une côte abaissée de 37 cm.
La réhabilitation vise également à améliorer les flux de passagers au sein de la gare face à l’augmentation de la fréquentation. Pour rendre l’équipement accessible à tous, la modification des espaces au sein du bâtiment et la création d’une nouvelle passerelle de sortie accolée au débarcadère s’impose. Enfin, l’opération s’accompagne d’une amélioration de la qualité architecturale du bâtiment.

L’année 2020 a été consacrée aux études et à la concertation avec la CGN, les services de l’Etat (Direction départementale des territoires DDT et la douane) et les autres utilisateurs de la gare lacustre : l’association de la barque La Savoie, les société Pro Yachting et Gavotnaute, l’Evian resort (Evian one), l’association des taxis et Léman-But, exploitant du réseau de bus.
Le chantier débutera le 6 avril par le désamiantage du bâtiment. L’aménagement du quai et de la passerelle attenante demanderont 5 à 6 mois de travaux, la reconstruction de la gare lacustre requiert 12 mois de travaux.
A compter du 6 avril et durant ce laps de temps, l’embarquement sera provisoirement déplacé à l’ouest sur le ponton situé au droit du Casino, dénommé « Evian Casino ». Une bulle de vente CGN sera installée à proximité.
A noter que du 6 avril à fin octobre, certains horaires seront modifiés (plus d’infos sur l’application CGN-Mobilité – Ligne N1).
En raison de l’installation du chantier, le stationnement vélo et cycles, l’arrêt de bus et la station de taxis seront également déplacés au droit du ponton « Evian-Casino ».

La réhabilitation du débarcadère entre également dans le processus de clauses d’insertion de la ville qui permet de favoriser le retour à l’emploi de personnes éloignées de l’emploi.

La reconstruction de la gare lacustre et la liaison aux quais s’inscrit dans le cadre du vaste chantier de requalification du front de lac, dont l’emprise s’étend du giratoire de l’église au giratoire des Thermes. Elle en constitue la première étape. Fort de sa nouvelle physionomie la future gare lacustre sera une porte d’entrée beaucoup plus avenante pour les voyageurs en provenance de la Suisse. A ce titre elle constitue un nouvel outil touristique. Elle a aussi vocation à être au cœur du réseau de transports périurbains, en lien notamment avec les parkings relais de la gare (en cours de construction) et celui du Stade. Forte d’une desserte plus performante liée à l’augmentation des fréquences de navettes lacustres, le nouvel équipement est appelé en effet à développer l’intermodalité, en lien avec un nouveau schéma de transports collectifs et des liaisons « douces » qui auront une plus large place dans le futur aménagement. A ce propos, elle sera un maillon important dans le futur schéma de déplacement cyclable, avec notamment le passage prochain de la ViaRhona par Evian.
La réalisation a été confiée à l’équipe de maîtrise d’œuvre constituée des sociétés Bigbang, agence Carbonnet Architectes, Arcadis ESG et Studio By night en charge du projet global de réaménagement des quais. L’investissement s’élève à 2,7 millions d’euros ttc. La Ville a sollicité une aide financière auprès de l’Etat, de la Région, du Département et de la communauté de communes.

Ce projet est également un chantier d’insertion permettant d’engager des personnes éloignées de l’emploi.

Cette opération s’inscrit pleinement dans les objectifs du développement durables de l’ONU auxquels la Ville souscrit, notamment en termes d’infrastructure résiliente, durable et d’innovation.

       
     

Plan provisoire de l’embarcadère

Les différents moyens de transports auront une installation provisoire (bus, taxis, deux roues). Les garages à vélo resteront à leur emplacement.
Un guichet CGN sera à proximité du ponton.
Une signalétique indiquera l’embarcadère (panneaux directionnels fond jaune).

       

Un projet global de réaménagement des quais

La Ville a lancé en 2017-2018 un projet de réaménagement global des quais. Au terme d’une procédure de plus d’un an, le conseil municipal a choisi l’équipe de maîtrise d’œuvre du projet constituée des sociétés Bigbang, agence Carbonnet Architectes, Arcadis ESG et Studio By night.

Les objectifs principaux sont de donner une plus grande place aux piétons, favoriser le lien entre la ville et le lac. Il s’agit d’aboutir à un aménagement de surface qualitatif et paysager, de nature à mettre en valeur le paysage et le front bâti.