ActualitésAgendaNewsletter
X

Actualités

M. le Maire et Henri Gateau (Adjoint au sport) ont salué jeudi 20 juillet en mairie, les exploits de...

Le Comité de certification du bureau Véritas vient à nouveau d'accorder à la Ville d’Evian la « ...

La CCPEVA recrute ! A ce jour, recherche de : - 2 adjoints techniques, titulaire du permis poids ...

Le service du tri sélectif souhaite sensibiliser le GRAND PUBLIC sur le recyclage des emballages et ...

Le frelon asiatique est aujourd’hui présent sur la quasi-totalité du territoire français. Il est sou...

L'enquête publique sur le PLU aura lieu du mercredi 7 juin au lundi 10 juillet 2017   ...

Le journal municipal Evian Nouvelles N°52 est en ligne. #EvianVille #Evian #HauteSavoie

Du 6 mai au 24 septembre, le SIAC et ses partenaires vous proposent de découvrir les richesses du Ge...

Artistes et artisans d’art : Atelier-galerie « Matin ocre », (Valérie André) céramiste. 8, rue Pier...

Vous trouverez ci-dessous les dates de nettoyage des conteneurs roulants d’ordures ménagères pour l’...

Agenda

Abonnez-vous à notre Newsletter

Accueil / Culture/Expositions/« De la caricature à l’affiche (1850-1918) »

« De la caricature à l’affiche (1850-1918) »

Du 5 novembre 2016 au 8 janvier 2017

Le Palais Lumière d’Evian, après le musée des Arts décoratifs, propose de mettre en lumière l’apport des caricaturistes à l’histoire de l’affiche entre 1850 et 1918.
Le début du XXe siècle marque la fin d’une génération, Toulouse Lautrec, Chéret et Mucha. Leur absence crée alors un sentiment de vide d’autant plus fort que leurs images étaient devenues omniprésentes sur les murs de Paris. Un vide qui a pu laisser s’installer l’idée que l’art de l’affiche était resté moribond jusqu’en 1918.
C’est mal connaître le rôle joué par les dessinateurs de presse et les caricaturistes durant cette période car, très vite, les annonceurs repèrent leur trait acerbe, leur maîtrise du raccourci, leur art de l’ellipse, qui rejoignent admirablement les premières théories publicitaires. Ces dessinateurs prennent le relais et renouvellent le genre en profondeur : parmi eux Jossot, Sem, Barrère, Guillaume Gus Bofa, Roubille ou Cappielo, autant d’artistes qui ont inspiré Cabu ou Wolinski.
Réalisée à partir des collections du musée des Arts décoratifs, l’exposition retrace ce moment de l’histoire de l’affiche intimement liée à l’histoire de la presse, aux contextes politiques et économiques depuis 1850, un moment clé de l’histoire de la publicité.
Exposition conçue par les Arts décoratifs, Paris, et réalisée avec le concours de la Ville d’Evian
La Lune, n°65 du 2 juin 1867, Portrait de Nadar par André Gil. 48x33cm. Collection particulière.

En regard de l’exposition

 

Concert, conférence, visites thématiques, ateliers, stages, consultez le programme d’animations proposé en regard de l’exposition ! En savoir plus

Leonetto Cappiello, Affiche, Macaronis Ferrari Opéra Paris, 1904. Lithographie couleur, collections du musée des Arts décoratifs

Renseignements complémentaires au 04 50 83 15 90

Horaires

Tous les jours 10h-19h (lundi 14h-19h) et le vendredi 11 novembre. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

Tarifs

10 € (Plein tarif)
8 € (10-16 ans)
Gratuit (-10 ans)

Voir les tarifs complets