X
L'Expressionnisme allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
Accueil / Palais Lumière/Expositions/L’Expressionnisme Allemand

L’Expressionnisme Allemand

du 29 juin au 29 septembre 2019

Chefs-d’œuvre de l’Aargauer Kunsthaus et du Osthaus Museum Hagen

L’exposition L’Expressionnisme allemand, chefs-d’œuvre de l’Aargauer Kunsthaus et du Osthaus Museum Hagen réunit pour la première fois deux collections regroupant chacune des œuvres d’une grande valeur issues de toutes les phases de l’œuvre ex- pressionniste en Allemagne de 1905 à 1937.
Constituée d’environ 140 œuvres parmi les plus importantes d’August Macke, Chris- tian Rohlfs, Conrad Felixmüller, Cuno Amiet, Emil Nolde, Ernst Ludwig Kirchner, Erich Heckel, Franz Marc, Gabriele Münter, Karl Schmidt-Rottluff, Ludwig Meidner, Lyonel Feininger, Max Liebermann, Max Pechstein, Otto Mueller, Walther Bötticher et Wassily Kandinsky etc., l’exposition a pour ambition de faire découvrir les héritages et surtout les influences multiples de ces artistes, mais également celle de s’interroger sur l’histoire des avant-gardes artistiques.

Le courant de l’Expressionnisme s’est développé au début du XXe siècle dans les régions germanophones. Dans la juxtaposition des couleurs, les formes abstraites et un éloignement par rapport aux formules imagées traditionnelles, la réalité est repré- sentée en tant qu’expérience individuelle. En quête du paradis, les expressionnistes cherchent de nouveaux modèles de vie et d’identité et annoncent le retour vers une vie en harmonie avec la nature.
Tiraillés entre le conservatisme de la société de l’époque, l’industrialisation galopante et le changement social qui en découle, ils remettent en question les systèmes existants et trouvent souvent leurs nouveaux modèles de vie au contact avec d’autres cultures.
L’Expressionnisme allemand est relativement peu connu et peu représenté en France, malgré quelques expositions comme celle du Grand Palais en 2012. Les collections du musée national d’Art moderne et celles des musées dans les régions ne peuvent se comparer à celles des collections publiques et privées en Allemagne et en Suisse. Pour- tant, Paul Gauguin et Henri Matisse avaient exercé une très grande influence auprès des jeunes artistes allemands du groupe Die Brücke (Le Pont). Des liens, parfois étroits, avaient existé autour de 1905 avec des artistes français de la mouvance Fauve. Mais contrairement à ces derniers, dont l’approche relevait principalement d’une esthétique du sensible, le mouvement Die Brücke avait pour but d’attirer à elle tous les facteurs de révolution et de fermentation.

Ainsi Die Brücke ainsi que Der Blaue Reiter (Le Cavalier bleu), marqués par la très forte personnalité de Wassily Kandinsky, eurent un impact déterminant sur l’art et la modernité du XXe siècle. Cependant leur existence fut de courte durée du fait de la dispersion et de l’autonomisation des artistes puis de l’impact destructeur de la première guerre mondiale.
À la fin des années 20 et du fait de la crise et de la montée des périls, l’ensemble des artistes expressionnistes présents dans l’exposition furent classés comme dégénérés par le parti nazi. Paradoxe des temps, après la seconde guerre mondiale, leurs œuvres furent considérées comme des chef-d’œuvres à l’aune des peintures impressionnistes ou cubistes.

Au delà des styles, des formes et des couleurs, cette exposition nous interroge sur les messages que transmettent ces peintures sur la société allemande du début du 20ème siècle ainsi que sur nos sociétés contemporaines. Les artistes de l’Expressionnisme ont contribué de manière décisive à l’émergence de la modernité. Ils ont élargi les champs de recherche formelle, dépassé les systèmes cloisonnés, intégré la complexité des modes de production et compris l’imbrication des réseaux culturels, sociaux et économiques. Ce faisant, ils ont ainsi ouvert de nouvelles perspectives au service d’une histoire dans son approche globale et de nouvelles approches de l’histoire des arts.

Organisation de l’exposition : Institut für Kulturaustausch, Tübingen, Allemagne
En étroite collaboration et avec le soutien de l’Osthaus Museum Hagen et de l’Aargauer Kunsthaus
Commissariat scientifique : Otto Letze
Commissariat général : William Saadé

Alexej von Jawlenski, Etude de visage de jeune fille au turban rouge
Photo: Achim Kukulies, Düsseldorfl’Institut des échanges culturels de Tübingen© Avec l’aimable autorisation du Osthaus Museum Hagen et de et au fermoir jaune (Princesse barbare), vers 1912.

En regard de l’exposition

Concert, conférence, ateliers, stages… retrouvez toute l’actualité en regard de l’exposition ! En savoir plus

Renseignements complémentaires au 04 50 83 15 90

Horaires

Lundi et mardi de 14h à 18h.
Du mercredi au dimanche inclus de 10h à 18h.

L'Expressionnisme allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand
L'Expressionnisme Allemand