ActualitésAgenda
X

Actualités

Le CCAS va mettre en place des permanences d'écrivain public dès le 20 mars 2019. Ces permanences au...
C.C.A.S., centre communal d’action sociale

Les travaux RTE reprendront le 7 janvier jusqu'au 26 février Nouvelle Route du Stade et Chemin de Pa...

Agenda

Ville-Evian

Ville-Evian

En savoir +
Buvette Cachat
Buvette Cachat
En savoir +
Palais Lumière
Palais Lumière
En savoir +
Culture & Patrimoine
Culture & Patrimoine
En savoir +
Bien-être
Bien-être
En savoir +
Maison Gribaldi
Maison Gribaldi
En savoir +
Centre Ville - Rue Nationale
Centre Ville - Rue Nationale
En savoir +
Qualité de vie
Qualité de vie
En savoir +
Médiathèque
Médiathèque
En savoir +
Ville Jardin
Ville Jardin
En savoir +
Buvette Cachat
Buvette Cachat
En savoir +
Art de vivre

La buvette Cachat

C’est sur l’emplacement de l’église Sainte-Catherine de la Touvière, démolie à la fin du XVIIIe siècle, qu’est construit en 1826 un établissement de bains utilisant l’eau de la source Cachat. Il est modifié à plusieurs reprises pour l’adapter au nombre croissant de curistes et à l’évolution des soins. En 1905, la Société des eaux minérales le remplace par cette buvette, haut-lieu des mondanités de la station. Conçue par l’architecte Albert Hébrard, c’est un chef d’œuvre de l’Art Nouveau tout en courbes et contre-courbes, dont l’entrée monumentale donne sur la rue Nationale. La charpente du grand hall, ajourée de vitraux à motifs floraux et couverte en tuiles vernissées, est inscrite Monument historique. Elle abrite une gracieuse statue du sculpteur Charles Beylard, «Apothéose de la source Cachat » dont une copie récente se trouve devant la source.

Restauration


La Ville a lancé les travaux de rénovation de la Buvette Cachat, joyau de l’architecture du cœur d’Evian, avec le concours de la Fondation du Patrimoine.
Parce que la buvette Cachat appartient à tous les évianais, et plus encore, à tout un territoire, il est apparu intéressant de proposer aux particuliers, entreprises et fondations de participer à cette restauration par le biais d’une souscription publique (chaque don ouvrant droit à une réduction d’impôt) et jusqu’au 24 juin, pour 2 € collectés la Fondation du Patrimoine abonde 1 € supplémentaire. Les fonds récoltés permettront la reconstruction du promenoir aujourd’hui disparu.

 En savoir plus
 Souscrire en ligne
Le Projet
→ Notice Architecturale
 Flyer Souscription