ActualitésAgenda
X

Actualités

A l’approche de Noël, les comités de quartiers de la Ville ont convié dimanche 4 après midi, les jeu...

Agenda

La buvette Cachat Édifiée à l'emplacement du premier établissement thermal de Fauconnet (1826), la buvette de la source Cachat (ancienne fontaine Sainte-Catherine) fut achevée en 1903.
Accueil / Culture / Patrimoine / La buvette Cachat

La buvette Cachat

Édifiée à l’emplacement du premier établissement thermal de Fauconnet (1826), la buvette de la source Cachat (ancienne fontaine Sainte-Catherine) fut achevée en 1903.

Conçu comme « un temple de l’eau », ce pavillon de bois et de verre est couvert d’une coupole à tuiles vernissées ajourée de grands vitraux semi-circulaires à motifs végétaux. Lieu de rencontres et de mondanités, la hall de la source disposait jadis d’un salon de lecture et de correspondance. La fontaine était située au centre de l’espace. Œuvre de Louis-Charles Beylard, elle est sculptée en pierre blanche de Poitiers et intitulée : « Apothéose de la source Cachat ». Cette statue allégorique placée dans une coupe portée par quatre amours (quatre vasques en pierre blanche servaient de socle à l’ensemble) a retrouvé récemment sa place d’origine. Une copie est aujourd’hui exposée au point de captage de la source, devant la demi-rotonde. Complétant la décoration du hall, une toile du peintre Albert Besnard « Nymphes à la source dans un paysage d’Arcadie » orne la paroi Ouest du pavillon. Côté avenue des sources, la buvette s’ouvre sur une terrasse plantée de platanes où étaient donnés des concerts matinaux. Le rez-de-chaussée, située rue Nationale, abritait les bureaux de la Société des eaux, les services de contrôle de la buvette ainsi que les bureaux de renseignements du train PLM et de la Compagnie de navigation.

Le maître d’œuvre, Jean-Albert Hébrard, fut également l’architecte de l’hôtel Royal (1906-1908) et du Casino (1911-1913).

La buvette Cachat fut remplacée en 1956 par la buvette Novarina construite face au port. Cet édifice, considéré comme un chef d’œuvre de l’architecture thermale est, à Evian, le plus représentatif de l’Art nouveau.